Retour

Livraison Dénali

Le projet interactif, de fin de cycle de DSAA, questionne des problèmes liés à l’intelligence artificielle : l’éthique autour de ces systèmes, sa connivence avec le néolibéralisme ainsi que le modèle « boite noire » masquant la computation de la machine à l’homme. Le jeu prend place dans une dystopie où l’Etat français s’associe à un stéréotype d’entreprise numérique (nommé Dénali) pour instaurer une forme de totalitarisme numérique et libéral. La société est gérée par des algorithmes faisant preuve d’une « objectivité sans faille ».

Dans cet univers, les métiers sont attribués en fonction du grade du citoyen suivant un système de crédit social. Le joueur incarne un citoyen rétrogradé au rang de livreur à vélo qui joue à une simulation pour se former à ce nouveau travail. Pour optimiser le jeu, une intelligence artificielle le décompose et le recompose par soucis d’une expérience utilisateur optimale — ce qui laisse apparaitre un univers composite psychédélique formé de photogrammétries de bâtiments, de filtre deepdream et de formes géométriques lumineuses.